Bonjour et bienvenue


Bonjour et bienvenue !

Vous cherchez un ostéopathe ? Vous voulez savoir comment se déroule une consultation ? Et dans quels cas en consulter un ? Alors j’espère que ce site répondra à vos interrogations. Dans le cas contraire, je vous laisse me joindre par mail ou téléphone, pour répondre à vos questions.



Bonne visite.

Marine Savajol

Les cabinets


Consultations sur rendez-vous :

06.52.17.71.90



Modalités de paiement:

Uniquement les chèques et les espèces sont acceptés.
En fin de séance je vous délivre une facture que vous pourrez adresser à votre mutuelle afin d’accès au remboursement. Pour savoir, si votre mutuelle rembourse les séances d’ostéopathie , je vous laisse consulter ce lien ICI

Mon parcours


Consultation


Vous n’avez jamais consulté un ostéopathe ? Sachez que la séance dure environ une heure et se déroule ainsi dans l’ensemble :


• L’entretien ou anamnèse :
Quel motif amène le patient ? Quels sont les liens à faire avec ses antécédents ?
L’ostéopathe peut vous poser diverses questions sur plein de sujets afin d’établir un profil général sur vous et votre santé : profession, sports et loisirs, situation familiale, hospitalisations, blessures/accidents, traitements, symptômes récurrents, antécédents de pathologies, port d’appareil, évènements particuliers, …

Ainsi, lors de la première consultation cet entretien sera plus long que les séances suivantes.

• L’examen clinique :
Une fois le patient en sous-vêtements (sauf demande particulière), l’ostéopathe commence par une observation debout puis réalise des tests cliniques avant tout test ostéopathique pour évincer un éventuel trouble organique avant traitement. Si l’ostéopathe a un doute sur une certaine pathologie en réalisant ces tests, il vous référera auprès de votre généraliste afin d’effectuer des examens complémentaires.
Puis le patient exécute des mouvements par lui-même ou effectués par le praticien afin qu’il détecte les zones plus ou moins mobiles.
L’objectif est d’établir l’origine de la problématique de consultation grâce à des liens de cause à effet entre les différentes régions du corps.

• L’explication et l’accord du patient
En l’absence de contre-indication, le thérapeute explique au patient ce qu’il a retrouvé, les relations qu’il a établies et le traitement qu’il envisage à partir de ses conclusions.
Après validation du patient, le traitement peut commencer.

• Le traitement
Il se compose de différentes techniques : tissulaire, articulaire, capsulo-ligamentaire, crânienne, viscérale,… sur plusieurs zones du corps. L’objectif sera toujours de retrouver une meilleure qualité et quantité de mouvement sur la structure travaillée.

• Les conseils
L’ostéopathe peut donner au patient des conseils personnalisés à son motif de consultation mais aussi à ses habitudes de vie (personnelle, professionnelle, sportive,…).

Profils


FAQ


jQuery UI Accordion - Default functionality

1) Qu’est-ce que l’ostéopathie exactement ?

L’ostéopathie est une méthode de soins, une thérapie manuelle, où le praticien recherche et corrige les pertes de mobilité sur les différents composants du corps humain (muscles, articulations, viscères, ligaments,…). Elle aborde le corps dans son ensemble et considère que tous les systèmes de l’organisme sont liés et donc communiquent les uns avec les autres. Selon elle, structure et fonction sont en relation c’est-à-dire qu’un blocage tissulaire perturbera la fonction du tissu et que la fonction de l’organe induit la forme qu’il présente. D’autre part, elle a pour concept de dire que le corps a une capacité d’autorégulation et que le thérapeute est là pour stimuler et favoriser cette fonction.

2) L’ostéopathie est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

Non, l’ostéopathie n’est pas remboursée par la sécurité sociale mais de plus en plus de mutuelles le font, prenant en charge de une jusqu’à 4 séances annuelles. Contactez la vôtre afin d’en savoir plus ou consultez cette liste http://www.osteopathie.org/mutuelles.html (mise à jour en septembre 2014).

3) Est-ce que mon ostéopathe va obligatoirement me faire craquer le dos ou le cou ?

Tout d’abord il est impossible de prévoir à l’avance le traitement du praticien chez qui vous allez consulter et encore moins les techniques qu’il va employer. Evidemment rien n’est obligatoire et chaque ostéopathe aura une approche différente sur votre problématique en fonction de différents facteurs : formation, préférences personnelles, expérience, retour des patients, formations post graduées, évolution de la pratique durant le parcours professionnel,…
Malgré cela, si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la sensation de bruit articulaire, vous pouvez totalement demander à votre praticien de ne pas réaliser ce type de manipulation.
Sachez toutefois, que la plupart du temps la mobilisation est indolore, rapide, et a pour but de libérer une articulation bloquée. Le bruit que vous entendez correspond à la libération d’un gaz qui était coincé par la perte de mobilité.

4) Quelle est la différence entre ostéopathie et kinésithérapie ?

Ce sont toutes les deux des thérapies reconnues par la législation mais seule la kinésithérapie est considérée comme profession de santé. Elles se définissent comme une science, un art et revendiquent de s’intéresser à la globalité du corps.

Toutes les deux mettent en jeu un praticien qui exécute des techniques manuelles et palpatoires afin de libérer les tissus et redonner de la mobilité aux articulations. C’est en cela qu’elles sont complémentaires pour de nombreux motifs de consultations : douleur, blessure, attitude scoliotique,… en agissant de manière différente.
Ex : suite à une entorse de cheville, le kinésithérapeute va chercher à consolider l’articulation lésée en réalisant du renforcement musculaire et en faisant travailler le patient en proprioception. Alors que l’ostéopathe va chercher à rétablir la mobilité et la fonctionnalité de la zone touchée tout en rééquilibrant les zones adjacentes qui pourraient être en compensation.

En plus de ses mains, le kinésithérapeute va ajouter des outils à sa pratique en utilisant des machines ou des accessoires : électrodes, ballons, élastique, barres,…
Il sera consulté pour une rééducation suite à une douleur, un traumatisme, un accident, une pathologie ou une blessure.
Il pourra aussi être efficace dans le traitement des bronchiolites du nourrisson et chez les patients atteints de Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (PBCO).
Pour prendre rendez-vous, la plupart du temps il est nécessaire de passer par la prescription d’un médecin généraliste, permettant le remboursement par la sécurité sociale.

L’ostéopathe, pourra être sollicité pour les mêmes motifs mais aussi pour d’autres : troubles digestifs, maux de tête, pathologies chroniques ORL, troubles génito-urinaires, suivi de grossesse, … Il cherchera à en trouver l’origine et traitera cette cause qui, la plupart du temps est une zone différente de la zone douloureuse.
La prise de rendez-vous pour une consultation d’ostéopathie est indépendante du généraliste impliquant la non prise en charge pas la sécurité sociale. Par contre, certaines mutuelles accordent le remboursement de plusieurs séances par an.

5) Dois-je aller voir mon ostéopathe toutes les semaines ?

Il n’y a aucune obligation concernant la fréquence de consultation en ostéopathie. Elle dépend de chacun car tout patient a un motif de consultation différent et réagit au traitement de façon personnelle. Il est rare de devoir consulter d’une semaine sur l’autre car normalement il est recommandé d’espacer les traitements de deux à trois semaines. En effet, le corps doit enregistrer les nouvelles informations apportées par le traitement, puis les intégrer et s’adapter en fonction.

Le nombre de séances varie en fonction de chacun, et ne pourra vous être annoncé avant une première consultation. Le thérapeute prend plusieurs éléments en considération afin de pouvoir estimer le nombre de séances, et c’est qu’après examen et traitement qu’il pourra vous mentionner l’utilité d’une, deux ou trois séances (dans certains cas plus). Selon comment les semaines suivantes se dérouleront, cette estimation pourra éventuellement être revue à la hausse ou à la baisse.

En revanche, en l’absence de douleur il est recommandé d’aller consulter une à deux fois par an afin de réaliser un bilan préventif pour d’anticiper et/ou éviter l’arrivée d’une nouvelle douleur. .

6) L’ostéopathie peut-elle tout soigner ?


Chaque thérapie a ses limites au sein de ses champs de compétences et il est donc faux de considérer que l’ostéopathie peut tout traiter. Nous sommes complémentaires des autres professionnels médicaux ou paramédicaux car de nombreux motifs sortent de notre capacité de traitement.
On ne pourra pas demander à un dentiste de traiter une myopie, ni à un généraliste de corriger la tête plate d’un nouveau-né ou à un ostéopathe de se charger de la rééducation d’une luxation d’épaule.
Notre champs d’intervention est large mais il ne peut convenir à tous sur un plan personnel (chaque patient n’est pas dans l’obligation d’apprécier son thérapeute) mais aussi sur le plan de la santé.

L’ostéopathe saura déterminer les indications et contre-indications à votre prise en charge. Il saura estimer s’il doit vous référer vers un autre professionnel dans le cas où le motif de consultation, le symptôme évoqué ou le résultat d’un test lui permettent de dire que cela sort de son champ de compétences.

7) Puis-je me faire prescrire des médicaments par mon ostéopathe ?

L’ostéopathe n’est pas un médecin et ne pourra en aucun cas vous prescrire des médicaments ou toute autre ordonnance (analyses biologiques, arrêt de travail, imagerie,…).

8) Dois-je passer par mon généraliste avant de pouvoir prendre rendez-vous ?

Non, l’ostéopathie ne dépend pas de votre médecin traitant, vous pouvez tout à fait prendre rendez-vous sans avoir consulté chez lui au préalable.
Par contre, il pourra tout à fait vous recommander un ostéopathe avec qui, il travaille en collaboration, à titre de conseil au traitement de votre motif.

Me contacter